Sandrine Josso Mari

Répandez l'amour du partage
Sandrine Josso Mari
Sandrine Josso Mari

Sandrine Josso Mari – Née à Guérande (Loire-Atlantique) le 19 septembre 1975, Sandrine Josso est députée française. En poste depuis 2017, elle représente la huitième circonscription Loire-Atlantique en tant que membre de l’Alliance centriste et, jusqu’en 2019, de La République en marche (LREM). Elle a été membre du Groupe Démocrate, du Groupe Libertés et Territoires, du Groupe LREM et du Groupe des Indépendants à l’Assemblée.

Biographie

Au conseil municipal d’Herbignac, elle a représenté l’opposition en 2014 et 2015. De 2015 à 2016, elle a été membre de l’Alliance, un parti politique modéré. À l’issue des élections départementales de 2015, elle succède à Catherine Bailhache-Touguet, candidate du MoDem.

Représentant de l’État au 15e Congrès

En 2017, elle devient députée de La République en marche. Elle s’est présentée contre Franck Louvrier, l’ancien directeur de la communication de Nicolas Sarkozy 3, et l’a battu au deuxième tour des législatives cette année. Déléguée à l’Outre-mer et commissaire au développement durable et à l’aménagement du territoire, Sandrine Josso.

Elle s’implique activement dans l’aménagement du territoire et a récemment été nommée au sein du tableau de répartition des DETR (Bourses Départementales d’Equipement des Territoires Ruraux) du département de la Loire-Atlantique. Elle dirige également le Groupe d’étude 5 sur l’impact du changement climatique en tant que présidente. Le secteur du sel a bénéficié de ses politiques.

Elle a introduit une mesure aux côtés des députés Yannick Haury et Stéphane Buchou pour permettre aux sauniers d’être reconnus comme agriculteurs. Sandrine Josso démissionne de LREM et de son groupe parlementaire en juin 2019 car elle a perdu “le sens initial” de son engagement et “l’énergie” pour continuer à œuvrer en son nom.

Sandrine Josso Mari

C’est là qu’elle fonde le club Libertés et Territoires. Alors qu’elle avait prévu de rejoindre la nouvelle organisation Ecologie Démocratie Solidarité au printemps 2020, elle s’est retirée quelques heures seulement avant la conférence de presse annonçant la création du groupe. Après avoir passé le mois de septembre 2020 au sein du groupe Libertés et Territoires 9, elle a finalement rejoint le Mouvement démocratique (MoDem).

En décembre 2020, elle est membre fondatrice du parti des « macronistes de gauche », Les Nouveaux Démocrates. Forte de son opposition à la PMA pour les femmes célibataires, elle a choisi de ne pas participer à la première lecture de la loi de bioéthique en octobre 2019. Elle est chargée de recueillir des informations pour la commission d’enquête de l’Assemblée sur les menaces à l’impartialité de la justice.

Barbara Pompili, la ministre de la Transition écologique, a reçu son rapport sur l’état de l’environnement en février 2021. Une plainte d’un assistant parlementaire en octobre 2020 a poussé le parquet de Saint-Nazaire à ouvrir une enquête pour “abus de confiance”. Malgré des demandes répétées, cette travailleuse n’a toujours pas été indemnisée pour le prêt personnel qu’elle a contracté en octobre 2018 pour assister le député.

Les élections municipales 2020

En vain, sa liste aux élections municipales de La Baule-Escoublac 2020 n’a recueilli que 4,2% des suffrages du premier tour. La liste menée par Franck Louvrier a remporté les élections, battant ses rivaux des législatives de 2017. En raison de son retard dans le dépôt de son financement de campagne dans le cadre de ces élections municipales, le tribunal administratif de Nantes lui a prononcé une peine d’inéligibilité d’un an en janvier 2021. Sa décision de ne pas faire appel de sa condamnation.

Représentant de l’État au 16e Congrès

Elle a été nommée candidate au MoDem dans sa circonscription en mai 2022, après que la coalition présidentielle Ensemble l’ait soutenue. Elle a obtenu 57,06% des voix lors du second tour des élections contre le candidat PCF présenté par le NUPES.

Désaccord avec son attaché parlementaire

La justice a ouvert une enquête pour “abus de confiance” de la part de Sandrine Josso, en désaccord avec son ancien attaché parlementaire qui lui reproche de ne pas avoir remboursé une somme de 10 000 euros qu’elle prétend lui avoir prêtée en octobre 2018. L’avocat du député affirme qu’il s’agit simplement d’un “coup de pouce financier” et non d’un prêt.

Le juge de l’exécution a fait droit à la demande du travailleur visant à ce qu’une saisie conservatoire de 6 666,60 € soit effectuée sur le compte Banque Postale du député le 30 juin 2021. L’attaché parlementaire, en revanche, a été licencié par procédure sommaire en juin 2022, le tribunal ayant jugé que l’affaire n’était pas éligible à une procédure sommaire et qu’elle serait plutôt tranchée sur la base de son bien-fondé.

Mediapart rapporte que plusieurs anciens attachés parlementaires de Sandrine Josso ont critiqué sa “légèreté”, voire son manque d’implication, à l’hémicycle. L’un d’eux mettrait fin à ses relations avec elle pour des raisons monétaires. L’article affirme néanmoins que Sandrine Josso aurait pu rembourser sa collègue avec des fonds publics en lui accordant deux primes totalisant 3 500 euros.

Rapport de campagne des élections municipales 2020

En raison de la soumission tardive du financement de sa campagne pour les élections municipales de 2020, Sandrine Josso s’est vu interdire de se présenter aux élections pour un an en février 2021 par le tribunal administratif de Nantes. Accusant le sénateur Jol Guerriau de l’avoir droguée à son insu, elle a porté plainte contre lui en novembre 2023. Elle a affirmé s’être sentie malade après avoir dîné chez lui et est immédiatement partie.

Elle s’est rendue à l’hôpital pour des examens et les tests se sont révélés positifs à l’ecstasy. La justice a inculpé et suspendu Jol Guerriau du parti Horizons. Face aux enquêteurs pendant 48 heures d’affilée… Supposons qu’un certain événement se soit produit mardi soir. Tout a commencé mardi. Selon Sandrine Josso, le sénateur de Loire-Atlantique Jol Guerriau l’a invitée ce soir-là dans son appartement parisien.

Elle avait bu plus tôt dans la soirée avant de quitter brusquement la maison de la sexagénaire en se disant malade. Le député a appelé sa famille et ses amis pour leur faire savoir ce qui s’était passé, puis elle a été emmenée à l’hôpital. Elle “s’est alors rendu compte qu’il la droguait à son insu”, détaille Me Minkowski. Son client a été testé positif à l’ecstasy après un prélèvement de sang.

Le législateur a finalement pris la décision de déposer une plainte formelle. La situation est évaluée par TF1info. Le sénateur Jol Guerriau de Loire-Atlantique a été inculpé à Paris pour avoir drogué une nuit avec de l’ecstasy Sandrine Josso, députée du même département. Un juge de Paris a mis en examen, vendredi 17 novembre 2023, Jol Guerriau, sénateur du parti de Loire-Atlantique (Les Indépendants), pour avoir prétendument drogué et agressé sexuellement un député. Le tribunal a décidé de le placer sous surveillance.

Une intention de se livrer à des violences sexuelles

Me Rémi-Pierre Drai, avocat de Jol Guerriau, a indiqué dans un communiqué que son client a été mis en examen pour “administration à l’insu de [la députée (MoDem) de Loire-Atlantique] Sandrine Josso d’une substance susceptible d’altérer son discernement ou son contrôle”. de ses actes, en vue de commettre un viol ou une agression sexuelle, ainsi que la possession et l’usage de substances classées comme stupéfiants.

Selon France Info, le parquet de Paris a souligné que le sénateur a “l’obligation de suivre un traitement et l’interdiction de tout contact avec la victime”. Selon l’avocat du sénateur, “il se battra pour démontrer qu’il n’a jamais voulu administrer à sa collègue de travail et amie de longue date une substance pour la maltraiter”. En conséquence, il a pu lui « présenter ses excuses ».

Il avait de l’extase dans sa maison et le Sénat en avait aussi

Jeudi 16 novembre, Jol Guerriau a été placé en garde à vue dans son appartement parisien après avoir reçu une plainte lui reprochant d’avoir administré à autrui une substance susceptible d’altérer son jugement et ainsi lui permettre de commettre un viol ou une agression sexuelle. Les événements en question se sont produits entre le 15 et le 16 novembre, un mardi et un mercredi.

Au domicile du député, le sénateur l’invite à prendre un verre lorsque le député tombe subitement malade et doit se rendre à l’hôpital. Il y avait des traces évidentes d’ecstasy dans son système, selon les analyses formelles effectuées après le prélèvement d’échantillons. Les autorités ont perquisitionné sa résidence, puis son bureau au Sénat, où elles ont découvert de l’ecstasy.

Modem a été élu en 2017 et siège depuis à l’Assemblée nationale, même s’il a été testé positif à l’ecstasy à la suite d’un dîner avec le sénateur Jol Guerriau. Débutant son mandat sur les bancs de la Macronie, elle a finalement rejoint le Modem. Ancienne nutritionniste, cette personne est désormais active sur les questions d’égalité femmes-hommes.

Le sénateur Jol Guerriau est soupçonné d’avoir agressé sexuellement la députée Sandrine Josso dans la nuit de mardi à mercredi en la droguant à son insu. L’élue méconnue de la région Loire-Atlantique s’est d’abord fait connaître dans le domaine de l’environnement avant de se tourner vers l’égalité femmes-hommes. Débutée sa carrière politique à la fin des années 2010 au sein du conseil municipal d’Herbignac, non loin de l’île de Noirmoutier, cette nutritionniste de métier a depuis évolué vers de plus grandes choses.

A droite du centre

Sandrine Josso a surfé sur la vague macroniste jusqu’à la victoire dans une circonscription traditionnellement conservatrice en 2017 et a prêté serment.comme adjointe, où elle dépêche aussitôt Franck Louvrier, ancien conseiller en communication de Nicolas Sarkozy. Autrefois membre du parti La République en marche (aujourd’hui Renaissance), elle a démissionné en 2018 car elle ne se sentait plus « en accord avec ses valeurs ».

Sandrine Josso Mari
Sandrine Josso Mari
Sharing Is Caring:

Leave a Comment

error: Le contenu est protégé !!