Sambre Histoire Vraie Wikipedia

Répandez l'amour du partage
Sambre Histoire Vraie Wikipedia
Sambre Histoire Vraie Wikipedia

Sambre Histoire Vraie Wikipedia – Des bandes dessinées racontent la guerre de la Sambre. La collection Sambre l’inclut. Le scénario est toujours d’Yslaire, mais le graphisme est de Jean Bastide et Vincent Mezil pour le cycle de Hugo et Iris, Marc-Antoine Boidin pour celui de Werner et Charlotte, Maxime et Constance, et Aam et Yev devraient le superviser.

Un résumé

On retrouve d’abord Hugo et Iris dans La Guerre de Sambre ; ils sont les parents de deux personnages Sambre, Bernard et Julie. Nous rencontrons ensuite Werner et Charlotte, qui sont les parents du père d’Hugo, Maxime-Augustin. Sambre, une nouvelle mini-série basée sur la vie de Dino Scala, sera diffusée en première sur France 2 le lundi 13 novembre 2023.

Réflexions sur la vie du « violeur de Sambre », reconnu coupable de 54 viols et agressions sexuelles distincts. En six époques, il y a six épisodes. La raison étant que l’affaire a duré au moins trente ans. L’épisode pilote de la nouvelle mini-série de France 2 Sambre sera diffusé le lundi 13 novembre 2023, à 21h10.

Basé sur l’affaire Dino Scala et plus particulièrement sur le livre Sambre d’Alice Géraud, radioscopie d’un fait divers (éd. JC Lattès), paru en janvier 2023, ce drame suit la vie du « violeur de Sambre », prédateur sexuel notoire en France et Belgique, et met l’accent sur les lacunes du système judiciaire dans la protection de ses victimes.

En résumé, Jean-Xavier de Lestrade raconte à France Télévisions que Sambre est l’histoire d’un prédateur qui cohabitait avec ses victimes dans l’indifférence. Les documentaires et les séries sur les « vrais crimes » mettent fréquemment en scène le réalisateur.

Les téléfilms Voyage meurtrier d’une mère ordinaire : L’incident de Courjault et La Disparition sont tous deux signés par lui. Le premier a été influencé par l’incident de Suzanne Viguier, tandis que le second était un spin-off du premier. Il a également signé la mini-série Laëtitia, basée sur l’affaire du meurtre de Perrais. Comme dans de nombreux récits fictifs d’événements réels, le criminel de Sambre a changé son identité pour devenir Enzo Salina. La nouvelle série de France 2 a une histoire intrigante, et Femme Actuelle est prête à en parler.

Sambre Histoire Vraie Wikipedia

Trente-quatre crimes sexuels

Au total, 54 chefs de viol ou d’agression, y compris de tentative d’agression, ont finalement été reconnus coupables contre l’homme de 61 ans le 1er juillet 2022. Les victimes étaient âgées de treize à quarante-huit ans. Bien qu’il ait commis des crimes sur une période plus longue, sa peine de 20 ans de prison était insuffisante.

Bien que sa première agression ait eu lieu en mars 1988, la piste d’un seul suspect un violeur en série – n’a fait l’objet d’une enquête qu’à la fin de 1996. La méthode opératoire est cependant restée la même : les viols ont lieu sur la voie publique aux petites heures du matin en hiver. Les tabloïds belges en viendront à qualifier Dino Scala de “violeur à la corde”, car il surprenait furtivement des femmes sans méfiance tout en portant un masque et les étranglait ensuite avec son bras ou une corde.

Les victimes sont souvent tenues sous la menace d’un couteau et peuvent également avoir les mains et les pieds liés ou avoir les yeux couverts. Dino Scala fait actuellement face à 14 autres accusations de viol et d’agression. Après avoir commis une nouvelle infraction près de la gare d’Erquelinnes en Belgique, son véhicule a été identifié grâce aux caméras de vidéosurveillance le 26 février 2018.

Ce n’est qu’à ce moment-là qu’il a finalement été interpellé. Dino Scala a rapidement admis avoir commis environ 40 des 56 agressions sexuelles pour lesquelles il a été jugé. Après avoir décidé de ne pas faire appel de sa condamnation en juillet 2022, une seconde enquête a été ouverte en mai 2023 par le parquet de Valenciennes sur quatorze nouvelles affaires d’agressions sexuelles et de viols survenues entre 1988 et 2009.

Au début, les griefs de ces individus nouvellement victimisés ont été ignorés, voire enterrés. Selon Jean-Xavier de Lestrade, « Raconter la Sambre, c’était montrer l’aveuglement d’une société sourde aux plaintes des victimes, sans cesse renvoyée par les institutions à leur sentiment de honte et de culpabilité ». Son explication de la série était parfaite.

L’éveil progressif d’une culture qui a mis des décennies à reconnaître l’omniprésence du crime sexuel à tous les niveaux de la société a été relaté dans Telling Sambre. Et les premiers à tomber furent les mères et les enfants innocents. Le scénariste et dessinateur de bande dessinée belge Yslaire est né Bernard Hislaire à Bruxelles le 11 janvier 1957. Les signes qu’il utilise incluent Hislaire, Yslaire, Sylaire et iSlaire.

Histoire personnelle

Bruxelles, la capitale belge, est le lieu de naissance de Bernard Hislaire en 1957. Il a grandi dans une famille aisée et intellectuellement stimulante. Journaliste à la Libre Belgique, son père est Jacques Hislaire. Sa mère, Anne-Marie Guislain, est une haute fonctionnaire belge ministère des Affaires étrangères. Dès l’âge de sept ans, il commence à créer ses premières bandes dessinées.

Il croise pour la première fois la route de Jean-Marie Brouyère à l’âge de 15 ans. Affinant rapidement son style à l’Institut Saint-Luc de Bruxelles, il dessine ses premières illustrations pour le fanzine Robidule. Rejoignant l’équipe graphique de Spirou en 1975, il écrit une nouvelle pour la section réservée aux jeunes artistes ; il n’avait alors que 18 ans.

Le Troisième Voleur, un conte composé de seize planches, fut son œuvre ultérieure. Charles Dupuis, son éditeur, et Raoul Cauvin, son scénariste, commencent ensuite à le soutenir. Avec Jean-Marie Brouyère, il sort Coursensac et Baladin en 1978. La même année, il lance sa première série, Bidouille et Violette, qui sera ensuite publiée dans des albums chez Dupuis de 1981 à 1986.

Il était connu pour ses illustrations hilarantes parues dans les journaux de cette époque. Le Trombone et La Libre Belgique illustrés. Les critiques saluent son travail au sein de l’hebdomadaire et le considèrent, avec Marc Wasterlain et Yann, comme un réformateur de la bande dessinée franco-belge.

Il sort Sambre en 1986 sous le pseudonyme « Yslaire » aux côtés de Balac, qui est en réalité le pseudonyme de Yann. Dotée d’un style graphique unique et d’une palette de couleurs à dominante rouge, cette série d’inspiration romantique raconte l’histoire d’amour impossible entre le jeune bourgeois Bernard Sambre et la prolétaire Julie sur fond de Révolution française de 1848.

Publiée chez Glénat, l’ensemble de la série a été bien accueilli tant par la critique que par les lecteurs. Le volume trois a été renommé Liberté, liberté, et Yslaire a sorti les CD précédents avec différentes couvertures et arrangements de planches en 2003 pour coïncider avec la publication du volume cinq.

La même année, il publie La Légende de la Sambre, un livre qui détaille les origines de la série et la situe dans un effort plus large qui raconte la fascination pour la Sambre à travers plusieurs générations. En conséquence, Yslaire a délégué le travail artistique de la série 2007 La guerre des Sambre aux jeunes créateurs Jean Bastide et Vincent Mézil, et elle a agi uniquement en tant que scénariste.

Lorsque Introduction to the XXth Heaven est sorti en 1997, cela a surpris ses fans. On y retrouve des entretiens de psychanalystes côtoyant des dessins et des illustrations. Le travail préliminaire pour la nouvelle série est évident dans cet album, acquis sur le site xxeciel.com. Avant sa sortie chez Les Humanoïdes Associés en 2000 sous le titre XXe ciel.com : Mémoires 98, il a publié Mémoire du XXe ciel : 98 chez Delcourt en 1998.

Il a contribué au scénario de la série télévisée Three Virgins de 2003. Il a de nouveau pris l’identité de Sylaire pour l’événement. Jeanlouis Boccar réalise ensuite le design de ce diptyque. Le premier livre de son diptyque de 2006 Le Ciel au-dessus de Bruxelles était intitulé [avant]. Le récit et les illustrations de ce CD sont similaires à ceux de la série XXth Heaven.

Ainsi, Bernar Yslaire est le nom sous lequel est signée cette série. Des albums à l’image du Louvre ont été invités à être réalisés en 2009 par Yslaire, Nicolas de Crécy, Marc-Antoine Mathieu, Éric Liberge et Hirohiko Araki. Le Louvre invite la bande dessinée, c’est le nom de l’exposition à laquelle ils ont présenté leur travail.

La même année, Yslaire est nommée chevalier des arts et des lettres. En 2012, Yslaire ouvre un nouveau chapitre de sa vie en faisant la promotion de son application Úropa pour iPad et iPhone, qu’il a créée sous le pseudonyme iSlaire. Utilisant un mélange unique de faits et de fiction, il s’agit d’un magazine numérique.

De vrais journalistes (Jean Quatremer de Libération et Daniel Couvreur du Soir, entre autres) et l’épouse de l’auteur, Laurence Erlich-Hislaire, travaillent ensemble sur ce projet. De nombreuses personnalités y prennent vie alors qu’elles racontent l’histoire de l’Europe en 2032, parmi lesquelles Anna Pravda, blogueuse rebelle et journaliste pour Úropa.

Le hameau doit son nom au pont romain qui reliait Bavay et Reims. Pont n’était alors qu’un lieu ; la ville se trouvait un peu plus à l’est, sous la juridiction de Quartes. Les deux localités de Quartes sont desservies par l’église de Pont, puisque Pont lui-même n’a pas d’église. Au IVe siècle, sous le nom de Locus Quartensis de la Notitia Dignitatum, la station romaine Quartes, Hameau de Pont-sur-Sambre apparaît dans l’Itinéraire d’Antonin.

Par la suite, une église chrétienne a supplanté le temple païen. Dom Bévy a découvert la base du 4ème mille, du nom du hameau de Quartes, sur la voie romaine de Bavay à Reims en 1777. Deux fragments de statue, l’un représentant Minerve et l’autre Hercule, ont été mis au jour plus récemment et peuvent être vus au Musée de la Société d’Archéologie d’Avesnes.

Sambre Histoire Vraie Wikipedia
Sambre Histoire Vraie Wikipedia
Sharing Is Caring:

Leave a Comment

error: Le contenu est protégé !!