Affaire Flactif Alexandra Lefebvre

Répandez l'amour du partage
Affaire Flactif Alexandra Lefebvre
Affaire Flactif Alexandra Lefebvre

Affaire Flactif Alexandra Lefebvre – Ces événements se sont effectivement produits en 2003. Une famille de cinq personnes a disparu en Haute-Savoie. Au bout de trois ans, David Hotyat, originaire du Pas-de-Calais, a été reconnu coupable des cinq meurtres qu’il avait commis. À ce stade, après vingt ans, il pourra peut-être demander sa libération.

Aucune trace de Xavier Flactif, Graziella Ortolano, ni de leurs trois enfants, Grégory (alors 7 ans), Laetitia (alors 9 ans) ou Sarah (alors 10 ans), le 11 avril 2003. Il semble qu’il n’y ait personne dans celui-ci. Xavier est un être humain merveilleux, qui donne sans cesse et qui est dévoué à sa famille. Dans un entretien accordé à France 3 Hauts-de-France en avril 2003, Martial Flactif, le cousin de Xavier Flactif, déclarait sans détour : « Rien ne laissait présager une disparition ».

Après des semaines de recherche

L’enquête dure depuis plusieurs jours. Un appareil révélant des traces invisibles à l’œil humain a été utilisé pour localiser les taches de sang à l’intérieur de la cabine. L’enquête pénale commence maintenant. Les preuves ADN désignent David Hotyat, un voisin et mécanicien de la ville voisine de Biache-Saint-Vaast dans le Pas-de-Calais en France. Xavier Flactif loue son bien à sa compagne, Alexandra Lefèvre.

David Hotyat, interviewé par les journalistes, décrit sa dernière interaction avec le patriarche de la famille. Je ne l’ai pas revu depuis. David Hotyat sera arrêté peu après ce discours. Six mois après les faits, en septembre 2003, alors qu’il était en garde à vue, il a avoué avoir tué les cinq membres de la famille. Il dit qu’il a emmené leurs restes dans la montagne et les a incendiés là-bas.

Quelque chose qui sortira bientôt ?

La cour d’assises de Haute-Savoie a entendu l’affaire contre le Nordiste et trois autres personnes en juin 2006. Son ancienne connaissance Stéphane Haremza a été reconnue coupable de complicité et condamnée à 15 ans de prison. Dans la même lignée que les peines de 7 et 10 ans de prison prononcées contre Isabelle Haremza et Alexandra Lefèvre.

Affaire Flactif Alexandra Lefebvre

David Hotyat a été condamné à perpétuité avec une période de sûreté de 22 ans. Le Nordiste, détenu depuis 2003 et aujourd’hui âgé de 50 ans, pourra déposer une demande de libération en 2025. L’avocat de David Hotyat, Luc Brossolet, a récemment abordé cette question avec nos collègues d’Essor Savoyard : « C’est tout à fait plausible. Nous avons purgé sa peine après 22 ans de prison, en supposant qu’il n’y ait pas eu de problèmes majeurs, comme c’est le cas pour lui.

Même si elle s’est produite il y a vingt ans et à des centaines de kilomètres de la région Hauts-de-France, la disparition de la famille Flactif reste encore très présente dans les mémoires de nombreux locaux. Un film intitulé « Possessions » a même été réalisé sur le scandale en 2012.

Hier, Alexandra Lefebvre et Isabelle Haremza, les deux femmes qui accompagnaient l’homme accusé du meurtre de la famille Flactif au Grand-Bornand le 11 avril, ont été libérées conformément à la loi. Une décision qui a indigné les proches des victimes. David Hotyat, habitant de Biache-Saint-Vaas, dans le Pas-de-Calais, a assassiné la famille Flactif dans leur chalet du Grand-Bornand, en Haute-Savoie, le 11 avril 2003.

Depuis, il est resté en prison à vie, mais il a une chance d’obtenir une libération conditionnelle en septembre 2025. Dans leur chalet du Grand-Bornand, en Haute-Savoie, Xavier Flactif et Graziella Ortolano et leurs trois enfants, Grégory, Laetitia et Sarah, tous âgés de moins de dix ans, ont été sauvagement assassinés il y a à peine 20 ans.

En revue des données pertinentes

Le 12 avril 2003, le fils de Graziella Ortolano, compagne de Xavier Flactif, trouve le chalet de ses parents absolument vacant, mais personne ne soupçonne immédiatement le meurtre. Les Flactifs, dit-on, se sont relevés et sont partis à l’étranger, laissant derrière eux tout ce qu’ils possédaient.

Il est plausible que Xavier Flactif était un riche promoteur immobilier qui n’avait pas seulement des amis ; l’automobile familiale a été découverte garée à l’aéroport de Genève en Suisse, et il était connu pour avoir vendu des résidences non conformes à des habitants du Nord-Pas-de-Calais.

Sauf que David Hotyat et sa compagne, Alexandra Lefèvre, deux voisins et locataires du Flactif, éveillent les soupçons auprès des autorités. Dans les conversations avec les médias sur la disparition, ils se montrent particulièrement vicieux envers la famille.

Il y a cinq corps et quatre suspects

Les enquêtes sur les activités criminelles sont donc prises au sérieux. Et les résultats sont définitifs. L’ADN de David Hotyat a été découvert sur place. Du sang a été retrouvé dans la cabine et dans la voiture où se trouvaient les victimes. Le joueur de 30 ans finira par tout révéler. Le 11 avril 2003, vraisemblablement motivé par la haine et la jalousie, il rentra chez lui et assassina toute sa famille.

L’agresseur, originaire de Biache-Saint-Vaas dans le Pas-de-Calais, a tiré sur le père avec un revolver avant de tenter de se débarrasser de l’arme en l’envoyant par courrier à hest frère à Blachi-Saint-Vaast ; l’arme a été découverte plus tard dans une rivière. Il a ensuite tué la mère et ses trois enfants avec des armes tranchantes. Le trentenaire a ensuite incinéré les restes dans le bois de Thônes.

Et puis de l’aide lui est parvenue dans cette horrible entreprise. Son aide était Alexandra Lefèvre, autrefois domestique des Flactifs et ennemie avouée de la famille. Les Haremzas sont comme certains de leurs amis du nord installés en Haute-Savoie. Les Assises de Sévrier en Haute-Savoie sont parcourues par les quatre Nordistes. En 2006, Alexandra Lefèvre et ses deux compagnons passent en jugement et sont reconnus coupables d’implication.

Stéphane Haremza a été condamné à 15 ans, Isabelle Haremza à 7 ans et Alexandra Lefèvre à 10 ans pour leur rôle dans le crime. David Hotyat a été condamné à perpétuité avec 22 ans supplémentaires de prison. Il a fait appel, mais il l’a abandonné dès le premier jour de son nouveau procès et a accepté sa peine.

La liberté de David Hotyat est-elle imminente ?

D’ici septembre 2025, David Hyotat pourrait être éligible à une libération conditionnelle de prison. Cependant, le Nordiste a été condamné à la peine la plus sévère possible en France : la perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant 22 ans. Une date de sortie avant 2028 est donc totalement irréaliste. Or, David Hyotat est derrière les barreaux depuis 2003, il aura donc passé trois ans avant même le début de son procès.

En 2025, il aura été incarcéré pendant 22 ans au total. S’il a été bon et ne présente aucun risque de récidive, il pourrait demander à être libéré de prison. Nos amis de L’Essor Savoyard ont pu le confirmer auprès d’un de ses avocats, Maître Luc Brossollet. David Hyotat, dit-il, est un citoyen modèle. De plus, à 50 ans, son client a déjà passé la moitié de sa vie en prison et est considéré comme ayant purgé sa peine.

Notamment parce que les détenus qui ont tué ou maltraité des enfants sont fréquemment attaqués par leurs codétenus. Au cours de ses premières années derrière les barreaux, David Hyotat a également attenté à sa propre vie. L’affaire Flactif, également connue sous le nom de Tuerie du Grand-Bornand, a défrayé la chronique au début des années 2000 et ne sera jamais oubliée par les familles des victimes.

Cette sonde exceptionnelle est revisitée. Xavier Flactif, 41 ans, Graziella Ortolano, 36 ans, et leurs trois enfants, Sarah, 10 ans, Laetitia, 9 ans, et Grégory, 7 ans, ont disparu le 12 avril 2003, laissant la France sans ressources. Le parquet d’Annecy s’est saisi du dossier à cause de Mario Leblanc, le gendre du beau-père. Les enquêteurs procèdent à une perquisition et une seconde fouille, mais ils ne trouvent rien de suspect chez les Flactifs.

Littéralement, rien. Lorsque la police est revenue pour mener une enquête plus approfondie, elle a découvert que deux ordinateurs avaient été retirés. L’ouverture d’une enquête pénale pour “enlèvement et séquestration” provoque un choc et une anxiété généralisés. Plusieurs approches sont actuellement à l’étude. Dans un premier temps, ils réfléchissent à la théorie de l’émigration, qui pourrait avoir quelque chose à voir avec les affaires du père.

Xavier Flactif, promoteur immobilier, s’est lourdement endetté après avoir connu une série de déboires professionnels. La brigade des délits financiers enquêtait déjà sur ses actes dans le cadre d’une enquête pour fraude en cours. Le profil crapuleux du père est mis en lumière dans l’émission Sept à Huit de TF1 par les voisins de Flactif, David Hotyat et sa compagne Alexandra Lefevre, qui suggèrent qu’il a été impliqué dans de multiples escroqueries et loyers non déclarés.

Le couple affiche ouvertement son mécontentement à l’égard de son propriétaire, Xavier Flactif, en critiquant son côté “fort en bouche” et en expliquant avoir des relations tendues avec lui depuis la disparition de l’homme. Hotyat et Lefevre ont passé des semaines à essayer de discréditer Flactif par tous les moyens possibles, notamment en suggérant que l’entreprise était impliquée dans le trafic de drogue.

L’horreur du Grand-Bornand

La police n’a pas exclu la piste criminelle en raison des relations emmêlées des Flactif avec d’autres habitants du Grand-Bornand. Lorsque la police scientifique contrôle le chalet Flactif, elle découvre de nombreuses traces de sang, donnant à la situation une signification supplémentaire. L’ADN des cinq membres de la famille Flactif a été récupéré, ainsi que des fragments de dents de lait.

Des découvertes similaires dans le 4×4 Toyota de Xavier Flactif, découvert à l’aéroport international de Genève (un lieu qui avait inspiré l’idée de quitter le pays). Un expert en morphoanalyse des traces de sang détermine que toute la famille se trouvait dans le véhicule avant que celui-ci ne soit emporté par les eaux, en analysant les traces de sang retrouvées à l’intérieur.

En conséquence, la police a confirmé le meurtre de cinq personnes mais n’a pas encore identifié de suspect. Xavier Flactif a rencontré des centaines de personnes au Grand-Bornand au cours de son travail, et pour cause. Mais les gènes finissent toujours par parler. La police scientifique d’Annecy a déterminé le 8 juillet 2003 que les échantillons d’ADN appartenaient à David Hotyat, locataire d’un appartement Flactif, son parrainl’épouse Alexandra Lefèvre, ancienne employée de maison du père de famille, et un autre conjoint. Stéphane et Isabelle Haremza sont vos voisins de palier.

Affaire Flactif Alexandra Lefebvre
Affaire Flactif Alexandra Lefebvre
Sharing Is Caring:

Leave a Comment

error: Le contenu est protégé !!